Le suivi d’un nouveau-né et d’un nourrisson est primordial.

Lors d’un accouchement un peu long, avec certaines complications comme l’utilisation d’instruments (forceps, ventouses, spatules), un cordon ombilical serré (simple ou double), une césarienne, il est possible que votre nouveau-né ait besoin d’un contrôle en ostéopathie.

En effet les contraintes auxquelles il peut être confronté peuvent entrainer un début de déformation du crâne (comme une plagiocéphalie), un torticoli, des reflux gastro-oesophagiens (RGO), des constipations, des pleurs excessifs et des troubles du sommeil.

L’intervention de l’ostéopathe consistera à dégager, par des manoeuvres douces et lentes, les contraintes musculo-squelettiques à l’origine des perturbations de votre nouveau-né.

Je me suis occupé il y a 40 ans des déformations des nouveaux-nés  pour les pieds et le rachis en cabinet et en milieu hospitalier.

Pendant des années j’ai suivi des formations professionnelles spécifiques lors de séminaires auprès de spécialistes dans différentes disciplines notamment à la SEROPP ainsi que dans des services hospitaliers comme à l’hôpital Nord dans le service du Professeur Aubrespy et à l’hôpital Robert Debré à Paris.